Vibration Forest

Alexandre Lévy

De la communication des végétaux à la musique

Création

Alexandre Lévy Musique et concept
Sophie Lecomte Plasticienne

Vibration Forest invite le public à renouer avec la vibration globale du monde, à partir du modèle de communication interactive des arbres, où il sera lui-même pleinement acteur.

Les dernières découvertes dans ce domaine indiquent que ces végétaux ont en effet établi des réseaux complexes d’interactions qui leur permettent tout à la fois de capter et de relayer des vibrations sonores, indécelables à l’oreille humaine.

Avec la plasticienne Sophie Lecomte, le compositeur Alexandre Levy s’est librement inspiré de ces découvertes sur l’intelligence innée du vivant et a imaginé huit modules interactifs interconnectés dans lesquels sont injectés des cycles de vibrations sonores basées sur celles, communicatives, des végétaux. Partiellement recouverts de peintures conductrices d’électricité qui servent de capteurs, les dessins gravés sur ces modules peuvent modifier leurs ondes, quand on les touche ou y pose son visage, et relayer ces changements aux autres modules qui vont eux-mêmes réagir par échos et rebonds. Cet immense effet de feed-back façonne ainsi une matière sonore naturelle, mouvante et imprévisible. Le graphisme des dessins, évoquant tout à la fois réseaux végétaux et humains, mines, circuits imprimés, routes… et réseaux organiques et cellulaires, contribue lui aussi à nous insérer physiquement dans un corps-à corps mécano-sensible avec les œuvres exposées.

Lors du Brunch Très Cloîtres du 29 mars, l’installation sera aussi la source d’une performance musicale inédite. Reprenant les cycles de vibrations injectés dans l’installation, Alexandre Levy et la percussionniste Laurence Chave y incorporent un jeu de percussions traité en live et infusé directement dans les modules. Ces deux univers, cycles de vibrations et résonnances en direct, contribuent à créer un univers musical poétique, proposant d’entendre différemment le monde qui nous entoure.