Six Pianos & Indiamore

Christophe Chassol

Quand l'image devient musique

Christophe Chassol : Piano, claviers
Mathieu Edward : Batterie

Interprète/compositeur éperdument fugueur, Christophe Chassol navigue entre musique contemporaine, pop, électro et musique de film avec une étincelante liberté de manœuvre. Ce concert en deux temps se construit autour de la figure du compositeur de musique répétitive Steve Reich. D’abord, « Indiamore » est une recréation d’une des propres pièces de Chassol inspirée de sa découverte de la musique indienne. En 2012, le musicien s’était transformé en vidéaste pour rapporter de Bénarès et de Calcutta des scènes de vie et de musiques filmées au plus près des habitants. Les klaxons des embouteillages, les chants improvisés à l’arrière d’un taxi lui servent de marqueurs sonores pour sa propre composition, habitée par sa virtuosité de pianiste.
Dans « Six pianos », Chassol réinterprète seul la pièce du compositeur américain en la déstructurant et en mêlant à la partition originale des fragments d’une interview audio de Steve Reich. « Six pianos », pièce de 1973, est l’une des premières que Chassol a entendue du compositeur. Cette pulsation constante et ce processus graduel de transformation du motif répété ont fasciné le jeune musicien qui s’est plu à décortiquer ce bijou comme un agrume. Métaphore qu’il prise tout particulièrement, à l’image de la comparaison sportive. Pour lui, interpréter le « Six pianos » de Reich est un sport à part entière ! Si l’on ajoute à cela la présence de la vidéo, fort riche elle aussi, le tout tient de la performance audio-visuelle ultra précise, physique et inspirée.