Rabih Abou-Khalil Trio

Jazz métissé

Rabih Abou-Khalil Oud
Luciano Biondini Accordéon
Jarrod Cagwin Percussions

« Il faut transcender la tradition si l’on ne veut pas qu’elle meure » confie Rabih Abou-Khalil, ingénieux compositeur et joueur de luth oud qui n’a de cesse de dépasser les carcans et faire voyager son instrument aux lisières d’un jazz modal et nomade, depuis plus de trois décennies.

Depuis qu’il s’est exilé de son Liban natal en proie à la guerre civile à la fin des années 70, il s’est établi en Europe et s’est affirmé comme un compositeur étonnant, inventeur de séquences rythmiques complexes, se façonnant une place singulière au carrefour des musiques orientales et occidentales.

La musique de Rabih Abou-Khalil se nourrit en effet de rencontres créatives et non d’exotisme. D’éléments culturels radicalement différents, nait quelque chose de nouveau, vivifiant, qui ne répond à aucune convention et se suffit à lui-même. Comme le note Dieter Wiesner, le flûtiste et cofondateur de l’Ensemble Modern de Francfort, « Des séquences rythmiques saccadées incroyablement délicates s’assemblent en chapelets mélodiques et flottent continuellement. Jamais elles ne semblent vouloir se poser, acquérant ainsi un charme et une force inouïs. Pendant que nous travaillions avec Rabih Abou-Khalil, les mots d’Hebert von Karajan me revenaient inévitablement : ‘Ne pas jouer la mesure, aller au-delà de la mesure.  »

Intégrant dans son univers des formes a priori réservées à la musique classique comme des quatuors à cordes, il a notamment écrit pour le BBC Concert Orchestra et pour le Yoyo Ma Ensemble aux Etats-Unis et a travaillé avec des grands noms du jazz, des musiciens arabes traditionnels mais aussi des musiciens arméniens , chanteurs de fado et bien d’autres. Artiste engagé, épris de liberté, de justice et spiritualité, il « joue comme un affamé, pour les affamés, contre les infamies. »

Avec ses fidèles musiciens complices -l’accordéoniste romain virtuose Luciano Biondini et le percussionniste américain, maître des rythmes, Jarrod Cagwin, Rabih Abou-Khalil propose ici des pièces de son tout nouveau album « The flood and the fate of the fish ». Celui-ci donne notamment à entendre pour la première fois son jeu avec un oud basse, au son chaud et puissant, spécialement construit pour lui. Avec au final, une musique imprégnée de
Méditerranée, exploratrice tout autant que familière, et toujours en devenir…