Marthe & Verbnoe Voskresenie

Entre jazz, rébétiko et polyphonie vocale sibérienne

Création

Florent Briqué Trompette
Alexis Moutzouris Saxophone
Lucas Territo Basse
Damien Bernard Batterie
Mariia Khanykova, Olga Irisova, Nadia Prokopenko Chant

Itinérance des cultures et métissage musical sont des idées fortes de l’ensemble de jazz contemporain Marthe, fondé en 2017 par le trompettiste Florent Brique et le saxophoniste d’origine grecque Alexis Moutzouris. A partir d’univers complémentaires, ils veulent résolument ‘exploser’ les frontières, mêlant dès l’origine accent jazz et couleurs grecques et donnant naissance à des sons novateurs, ouverts à la pluralité du monde.

A la suite de leur album Diaphonie, leur création Les Danses de Marthe avait exploré les liens entre jazz et musiques populaires grecques, et plus particulièrement le rébétiko. Ces chants apparus dans les années 1920 dans le Pirée, suite à la rencontre entre immigrés pauvres des campagnes et populations grecques expulsées d’Asie Mineure, évoquent déracinement et monde des bas-fonds réprouvés par la bonne société athénienne. Une inspiration vive pour les deux musiciens auxquels s’étaient joints Lucas Territo à la basse électrique et Damien Bernard à la batterie. La participation de l’illustrateur Thomas Brosset avait singulièrement amplifié la portée de leur propos, créant en live un concert dessiné, où musique, écrite ou improvisée, nourrissait l’animation vidéo du dessin en sérigraphies et gravures sur les collisions et frictions qui se développaient alors entre les deux langages.

Le voyage transsibérien, réalisé en mai 2019 avec ce spectacle, leur a permis de confronter leur approche à celle des artistes rencontrés au cours du périple et est à la source de cette nouvelle création avec le trio vocal féminin sibérien Verbnoe Voskresenie (« Dimanche des Rameaux » en russe). Le travail des artistes sibériennes s’articule autour du répertoire traditionnel russe sacré et profane, tout en portant un intérêt particulier à la saisonnalité de la musique et aux instruments ancestraux.

La justesse et la sincérité de leur univers a trouvé un écho singulier au sein de l’ensemble Marthe. En effet, si les deux ensembles abordent des thématiques différentes, la culture orthodoxe -notamment les chants byzantins communs à la Grèce et à la Russie- est un élément qui les a rapprochés et a permis un espace de création partagé : « Il nous semble intéressant de confronter notre musique planante à l’énergie rock composée de mélodies orientales et de rythmiques impaires, à ces voix qui chantent la vie et les saisons. Nous souhaitons ouvrir un chemin entre nos cultures, créer une passerelle à double sens. »

Spectacle sonore et visuel, concert dessiné onirique, cette nouvelle création de Marthe invite ainsi à une rencontre de cultures en résonances.