Hermeto ?

K. Hiriart & J. Ternoy

Hommage à l’immense musicien brésilien Hermeto Pascoal

Kristof Hiriart Voix et percussions
Jérémie Ternoy Piano

Parce que Hermeto Pascoal place la musique au bon endroit, c’est-à-dire partout, dedans et dehors, dans le faire et dans l’écoute,

Parce qu’il est un immense musicien dans sa pratique et sa transmission,

Parce qu’ils se retrouvent dans sa pensée et qu’ils se sentent proches de sa pratique et de ses inspirations,

Parce qu’ils croient comme lui que la musique est un langage à part entière,

le pianiste Jérémie Ternoy et le vocaliste-percussionniste Kristof Hiriat ont façonné cet hommage à ce prolifique compositeur brésilien.

Transcendant toutes les catégories, Hermeto Pascoal est souvent dénommé o bruxo (le sorcier), o mago (le magicien) ou o campeão (le champion), tant sa capacité de création apparait sans limite. Son approche de la musique comme une force vitale, provenant organiquement de tout ce que l’on peut trouver sur terre, l’a amené à utiliser comme instruments des théières, des jouets, des boites en plastique ou un quelconque objet déniché ici ou là, mais aussi une multitude d’instruments traditionnels : bandonéon, guitare, flûte, claviers, saxophone, percussions de tout acabit... Qualifié par Miles Davis, avec qui il a enregistré dans les années 70, comme « le plus impressionnant des musiciens du monde », il a marqué l’histoire du jazz brésilien depuis plus d’un demi siècle et ses compositions ont été jouées par John McLaughlin, Duke Pearson, Gil Evans…

Pour leur hommage à ce musicien visionnaire, Jérémie Ternoy et Kristof Hiriat s’appuient sur les orientations iconoclastes d’Hermeto, les adaptent à leurs espaces et à leur écoute du monde, proposant quelques-uns de ses thèmes, des modes de jeu rythmiques ou mélodiques particuliers, des improvisations et des compositions propres…. Chacun à leurs manières, ils creusent et interrogent ce qui se passe aux lisières de la musique d’Hermeto : Hiriart assortit ainsi la pièce Chorinho Pra Ele d’Hermeto de paroles et d’onomatopées évoquant tout à la fois André Minvielle et Beñat Achiary. Plus tard, voilà le légendaire morceau Nem Um Talvez qu’enregistra Miles Davis traité par Ternoy en un fabuleux nocturne qu’Hiriart réinvestit de ces bruits animaux et aquatiques que Pascoal aimait convoquer dans sa musique. Ailleurs, le chanteur-bruiteur se fait poète, récitant, diseur dans un dialogue prodigieux avec le piano…

Cette alliance inspirée entre un pianiste venant du jazz et des musiques improvisées et un chanteur-percussionniste, qui jongle constamment avec les mots et les rythmes, a permis à l’album « Hermeto ? », dont ce concert est la déclinaison scénique, d’être récompensé par un 4 étoiles de Jazz Magazine. Digne hommage à un passionnant compositeur !