Cirkantranse

Camel Zekri

Transes acrobatiques

Camel Zekri Guitare, lap top, Light wall system
Groupe acrobatique de Tanger
Mustapha Ait Ourakmane, Soufyane Labib, Younes Yemlahi, Abdelaziz El Haddad, Youssef Karim, Rim Belhamri

Petit-fils de l’illustre grand maître gnawa Hamma Moussa du Diwan de Biskra, aux portes du Sahara algérien, Camel Zekri figure aujourd’hui parmi les quelques passeurs éclairés qui vivifient le lien entre la profondeur des musiques de tradition orale ancestrale et les musiques actuelles dans leurs multiples formes.

Particulièrement sensible aux rituels de transes de possession, il s’est inspiré dans cette nouvelle création de la cérémonie de possession de ce Diwan de Biskra. Celle-ci met en jeu un rituel de réconciliation entre l’être humain et son double, le djinn, dédramatisant des situations problématiques en imputant tout ce qui se passe au djinn, une entité invisible représentant symboliquement la société, les ancêtres mais aussi l’individu.

Cirkantranse contextualise une adaptation du récit ancestral, cet univers constitué d’un monde réel et d’un monde imaginaire avec ses personnages fantastiques. L’être et son double sont interprétés par des acrobates, tous membres de l’Ensemble acrobatique de Tanger, autour des sept tableaux du rituel, basculant constamment entre les deux mondes, et axés ici sur l’être féminin.

À travers le dispositif numérique interactif Light Wall System croisant musique, lumière et déplacements scéniques, la captation des mouvements de l’interprète dans la lumière enclenche des sons, composés et programmés en amont. L’interaction entre l’écriture acrobatique et la lecture numérique produit ainsi en simultané mouvement et musique sur la scène. L’acrobatie devient son, les corps et le plateau se muent en instruments.

La composition musicale jouxte quant à elle le répertoire du Diwan avec une dynamique résolument moderne, tous les instruments étant samplés et traités en temps réel. Une guitare augmentée de capteurs et une interface Ipad s’ajoute au dispositif scénique, précisant l’effet du corps et son double. Une création pleinement contemporaine, au carrefour des mondes visible et invisible.