Attraction

Walter Thompson & Benjamin Groetzinger

Ode musicale Soundpainted pour quatre éléments

Création

Walter Thompson Composition et direction soundpainting Benjamin Groetzinger Dramaturgie
Angélique Cormier Assistante soundpainting
Orchestre des Campus et Chœur Universitaire de Grenoble Coordination artistique Pierre Adrien Théo et Anne Laffilhe
Ensemble de l’Académie de Grenoble (collèges & lycées) Coordination artistique Cyrille Colombier
Avec la participation des danseurs du CRC Erik Satie

Air, Terre, Eau, Feu : quatre éléments essentiels à la vie, quatre éléments avec qui l’être humain entretient une multitude de relations ambivalentes, complexes et enchevêtrées, tout à la fois emplies de crainte et de fascination. Sources de vie et de dévastation, ils participent à son bonheur, ses plaisirs, mais aussi à ses conflits et à son destin.

Fil rouge de ce concert, conçu par le dramaturge Benjamin Groetzinger, ces quatre éléments sont évoqués en quatre temps cycliques et font écho aux quatre âges de l’être humain : sa naissance, sa jeunesse, son âge adulte, sa mort. L’ensemble du propos est mis en scène à travers un dispositif hors norme qui rassemble plus de 200 interprètes venant de l’Orchestre des Campus, du Chœur Universitaire de Grenoble et d’un ensemble instrumental et vocal de collégiens et lycéens de l’académie de Grenoble. Ils ont travaillé lors de résidences et de répétitions égrenées au cours de la saison 2019/2020 pour aboutir à cette création inédite mêlant texte et langage gestuel du ‘soundpainting’.

Inventé par le compositeur américain atypique Walter Thompson, ce langage de signes, universel et multidisciplinaire, permet en effet une composition en temps réel : dans un premier temps, le soundpainter/compositeur communique avec l’ensemble musical par des séries de signes, indiquant, à travers ses gestes de main et son corps quels matériaux spécifiques et /ou aléatoires les ‘performers’ auront à exécuter. Puis il se sert de leurs réponses pour les modeler et leur donner une forme particulière, à sa guise. Il continue ensuite sur une autre série de gestes, de phrases, poursuivant le processus de composition de la pièce jusqu’à sa conclusion. Ainsi se crée un spectacle musical inédit et singulier qui prend vie en direct, saisissant notre regard et notre écoute.