Ashraf Sharif Khan

Sitar pakistanais

Ashraf Sharif Khan Sitar

Alors qu’Ashraf Sharif Khan, avide de rencontres contemporaines, se présente aussi mardi 14 Avril dans The Sound Braka avec Stracho Temelkovski, ce salon de musique est un retour aux sources de l’école cachemirie de sitar, tradition où il excelle.

Comme son père, Ustad Muhammad Sharif Khan Poonchwala, et son grand père qui était musicien à la cour du Raja de Poonch, Ashraf Sharif Khan appartient en effet à l’illustre école de sitar Poonch gharana, du nom de ce district du Cachemire maintenant essentiellement pakistanais.

Il exprime ainsi cet enracinement : « Je pense que la musique est le moyen idéal pour exprimer une émotion. Dans la musique classique d’Asie du Sud, chaque pièce (raga) incarne une humeur, une saison ou une heure particulière. À chaque représentation, j’essaie d’utiliser la musique et l’instrument pour capturer le sentiment qui me trotte dans le cœur et le transmettre à mon public, afin qu’il puisse ressentir ce que je ressens à ce moment-là. »

La beauté mélodique de son style, alliée au dynamisme de son développement rythmique, aboutit ainsi à une expérience musicale d’une sensibilité toute particulière, accessible à tous, novice ou fin connaisseur, transcendant barrières et frontières.

Depuis qu’il s’est présenté pour la première fois en public à l’âge de onze ans, Ashraf Sharif Khan n’a pas cessé de sillonner le monde musical, que ce soit avec son répertoire familial de musique classique hindoustanie ou, depuis déjà longtemps, dans de multiples collaborations jazz ou contemporaines avec des artistes comme Trilog Gurtu, Nasil Sharma, Tina Tandler, Enzo Avitabile… ou son ‘frère de son‘ Stracho Temelkovski.