Three pieces after Bach

Brad Mehldau

États-Unis
Jazz et musique classique

Brad Mehldau  : Piano

Jouant des barrières que l’on dresse entre jazz et musique classique, un journaliste du Guardian s’exprimait ainsi au sujet de l’un des plus grands jazzmen de sa génération : « Brad Mehldau est un technicien classique hors pair, capable de transformer un standard de jazz en une fugue de Bach ». Il serait tentant d’imaginer qu’avec le concert Three pieces after Bach, le grand pianiste embrasse la démarche inverse. Mais ce serait sans compter sur la manière, tout en subtilité, qu’a l’instrumentiste et compositeur américain de s’inspirer de Bach pour développer ses propres compositions. « Il n’est pas question ici de faire du Bach jazzy. Je n’ai rien contre ça mais mon programme ne comporte que des œuvres de Jean-Sébastien Bach ou ma propre musique », prévient Brad Mehldau.

Le pianiste américain a toujours appréhendé son art sans œillère et avec une rigueur intellectuelle sans faille, qu’il joue ses propres compositions, des standards de jazz ou même un thème pop signé Radiohead. On ne s’étonne donc pas de retrouver la même intransigeance ici. Three pieces after Bach est avant tout sa façon personnelle d’embarquer l’héritage de Bach sur des sentiers vierges. Il débute donc par un extrait du Clavier bien tempéré imaginé par Bach, avant d’interpréter les pièces de sa propre composition que lui ont inspirées l’écoute et la pratique des œuvres du compositeur allemand.