Interzone

Serge Teyssot-Gay / Khaled Aljaramani

Itinérances musicales

Serge Teyssot-Gay : Guitare
Khaled Aljaramani : Oud, voix

Le joueur de oud Khaled Aljaramani et le guitariste Serge Teyssot-Gay se rencontrent à Damas, en 2002. La réunion du oud oriental et de la guitare électrique créant un point de rencontre de leurs cultures respectives : une « interzone ». C’est aussi le nom de cette micro nation d’Afrique du Nord imaginée par William Burroughs dans Le Festin nu.

Voilà cinq ans que cette interzone-là, musicale, ne s’était plus formée. De retour de leurs voyages respectifs à travers d’autres contrées musicales, Khaled Aljaramani et Serge Teyssot-Gay se retrouvent pour confronter leurs expériences nouvelles. Leur musique ensemble est aujourd’hui méditative et mélancolique, nostalgique et rêveuse, mais aussi sereine et réconfortante.

Leur nouvel album « Kan Ya Ma Kan » porte pour nom la phrase d’ouverture des contes et légende dans le monde arabe, souvent traduit par « Il était une fois », mais dont la traduction littérale serait « Il était ou il n’était pas. » L’histoire qu’ils nous racontent vibre de toutes les contrées traversées.