Fricassée de Maris

La Colonie Bakakaï / Ensemble Op.Cit

France
Contes musicaux amazoniens
Création

Chloé Bégou : Mise en scène et jeu
Raphaèle Biston et Antoine Arnera : Composition
Ensemble Op. Cit : Clélia Bobichon Clarinette basse Laure Beretti Harpe Grégory Ballesteros Piano Brice Berrerd Contrebasse Emmanuel Scarpa Batterie

Dans l’ouvrage Fricassée de maris, l’anthropologue brésilienne Betty Mindlin a rassemblé les histoires recueillies auprès de différents peuples indigènes de l’État brésilien de Rondônia (Amazonie) dans un souci de préservation de leur mythologie. Si les jeux de l’amour y tiennent une place de choix, le rapport à la nature, aux animaux et à la mystique ne sont pas en reste. Guillaume Bourgone, directeur artistique de l’ensemble Op.Cit. et chef d’orchestre, y a vu le matériau idéal au mariage de la musique et du texte. C’est pourquoi il s’est tourné vers la metteuse en scène et comédienne Chloé Bégou, rompue à ce travail de mise en relation.

Au sein de ces récits aussi fascinants par le dépaysement qu’il provoque chez nous – l’érotisme, notamment, n’y côtoie pas l’esprit de censure qui l’accompagne habituellement en Occident – que par l’universalité des sentiments convoqués – jalousie, amour, vengeance –, elle a sélectionné les textes faisant la part belle aux femmes. Ceux qui ne se soldent pas par d’affreuses punitions pour ces dernières donc. Et ceux aussi où l’humour se taille une large place.

Elle a enfin privilégié les récits susceptibles, par leur onirisme, de laisser s’engouffrer les musiques originales conçues par les deux compositeurs contemporains lyonnais Raphaèle Biston et Antoine Arnera. Dans son écriture, la première s’est appuyée sur les talents d’improvisateurs des instrumentistes. Le second a notamment introduit une dimension vocale à sa partition par le biais du chant.

Chloé Bégou comédienne, metteuse en scène
Chloé Bégou mène depuis six ans un travail précis et exigeant sur le rapport texte, poésie et musique avec des musiciens de jazz et de musique contemporaine au sein de La Colonie Bakakaï. Passionnée par les écritures contemporaines, elle porte une attention particulière à la voix comme espace sonore. Dernièrement elle a mis en scène Le sentiment d’une montagne d’après Christophe Tarkos. Elle est aussi co-organisatrice des festivals de la Pierre Bleue dans les Monts du Lyonnais et Phil Grobi à Clermont-Ferrand.

Ensemble Op.Cit
Op.Cit, pour Orchestre pour la Cité, est un ensemble protéiforme de création qui s’aventure à la croisée du répertoire de tradition classique et des musiques improvisées. Son chef et directeur artistique, Guillaume Bourgogne, s’entoure, pour ses créations, de solistes évoluant dans d’autres univers musicaux comme le jazz, les musiques électroniques ou les musiques traditionnelles, et d’artistes issus d’autres champs de création : danse, théâtre, arts plastiques et arts numériques.