Escales africaines

Hughes Germain

France
Concert multimédia

Oua-Anou Diarra : Flûte, Tamani, Djéli N’goni, Calebass
Hughes Germain : Paysage sonore et traitements électroniques

Soixante ans après le voyage au Congo d’André Gide dans les années 20, Hughes Germain, artiste sonore nomade, parcourt les mêmes espaces et s’imprègne du paysage sonore africain. Puis en 2014, au Burkina Faso, il rencontre Oua-Anou Diarra, un jeune multi-instrumentiste griot, maître de la flûte peule, du langage du luth djeli ’goni et des percussions calebasse ou tamani. Une amitié naît que la musique fait grandir. Le projet Escales africaines prend forme.

Sur scène, les deux musiciens se font face de chaque côté d’un écran. On y voit les images tournées par Hugues Germain, mais aussi celles filmées au siècle dernier par André Gide et son compagnon Marc Allégret. Hugues Germain lit d’ailleurs des extraits du journal de l’écrivain émerveillé par ce voyage coloré, tissant des ponts entre passé et présent.

Les deux artistes nous invitent à l’aventure, à une immersion musicale
dépaysante, enivrante et sensible, où les instruments traditionnels se mêlent
à l’électronique ; les sons enregistrés « là-bas » se déforment et deviennent
musique ; les images du début du siècle résonnent avec celles d’aujourd’hui... Un véritable voyage qui continue de vivre en nous, longtemps après que les lumières se soient éteintes.